Tcheurek une brioche de Pâques

1 avril 2021

Commentaire(s)

4.9/5 - (7 votes)

Si cette année pour Pâques, vous n’avez pas envie de manger de chocolat ou de gâteau classique comme le nid de Pâques, j’ai dans mes carnets une recette originale qui va vous plaire. Le tcheurek est une brioche tressée délicieuse, parfumée au mahaleb ce qui lui donne une saveur toute particulière. D’origine arménienne, cette brioche est traditionnellement réalisée pour Pâques. Cela faisait longtemps que je voulais vous parler de cette recette, voilà donc qui est chose faite. Je vous en dis un peu plus ?

Tcheurek ou Tcheureg : une brioche de Pâques

J’ai découvert cette brioche, il y a très longtemps. J’ai la chance d’avoir une famille assez cosmopolite grâce à qui j’ai pu goûter et découvrir de nombreuses spécialités culinaires. Un vrai bonheur pour une gourmande comme moi. Le tcheurek fait donc partie de ces merveilleuses découvertes qui me suivent depuis longtemps maintenant.
Mais le Tcheurek qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une brioche tressée, assez dense. Comme toute brioche qui se respecte celle-ci est assez riche. Elle se compose de farine de blé, d’œufs, de beurre (beaucoup), de sucre (beaucoup), de lait et de levure fraîche.

Ne vous attendez pas à avoir une brioche à la mie filante ou quelque chose de très léger et aérien. Le tcheurek est assez dense, mais tellement gourmand qu’il est difficile d’arrêter d’en manger. Et ça tombe bien d’ailleurs, car la recette que je vais vous donner est pour réaliser 4 belles brioches de 460 grammes chacune. De quoi vous régaler, vous mais aussi vos proches, vos amis, vos voisins… Il se garde assez bien quelques jours dans une boîte hermétique où vous pourrez aussi le congeler. Mais très honnêtement, je doute qu’il vous en reste sur le bras. Enfin, si vous aimez ça autant que moi.

Des ingrédients qui font voyager

Ce qui fait sa particularité et son goût unique est l’ajout de mahaleb dans la pâte. Le mahaleb est une épice que vous trouverez dans toutes les épiceries arméniennes. Il s’agit en fait d’une sorte d’amande provenant du noyau d’une cerise noire sauvage appelée bois de Sainte-Lucie. Cette épice apporte un goût particulier, proche de l’amande amère. Cet ingrédient est indispensable pour la réalisation d’un vrai tcheurek. Mais si vous n’en trouvez pas vous pouvez éventuellement remplacer cette épice par de la fève tonka. Ce n’est pas exactement pareil, mais cela se rapproche un peu. Autre ingrédient à avoir dans ses placards pour réaliser cette brioche de Pâques : des graines de nigelle et de sésame. Les graines de nigelle sont un peu plus simples à trouver que le mahaleb. Si vous voulez quelques adresses connues d’épiceries Arméniennes, il y a : Bahadourian à Lyon chez qui vous pouvez commander en ligne, Marché Philippe à Alfortville, Heratchian frères à Paris 9ème, ou encore épicerie Arax à Grenoble.

Il y a évidemment quelques variantes selon les recettes, et les familles. Ma tante, qui le réalise très bien, ne le laisse pousser que quelques heures à température ambiante ou dans un four à 30 40° C. Personnellement, j’ai voulu essayer la recette d’un livre que j’aime beaucoup et qui s’appelle simplement : cuisine d’Arménie. Ce livre, préfacé par André Manoukian, est très agréable à lire, les recettes sont très bien expliquées et assez faciles à refaire chez soi, ce qui est très appréciable. Si vous voulez découvrir les spécialités arméniennes aussi bien sucrées que salées, je vous le conseille.

J’espère que cette recette de tcheurek vous plaira, pour moi, elle est rattachée à plein de souvenirs et c’est toujours un plaisir d’en manger une tranche (une seule ?). Dites-moi ce que vous en pensez, je suis curieuse de connaître votre avis.

Préparation

Difficulté :

Facile

Quantité :

4 brioches de 460 grammes

Matériels :

 ingrédiends recettes
Ingrédients

Tcheurek ou tcheureg

  • 1 kg de farine + 3 càs
  • 1 verre de lait tiède + 3 càs
  • 40 g de levure fraîche de boulanger
  • 6 œufs
  • 300 g de sucre en poudre
  • 250 g de beurre mou
  • 1 càc de mahaleb en poudre
  • Graines de nigelle et de sésame

robot-patisserieRecette pas à pas

 La veille, mélangez dans un bol la levure fraîche, 3 cuillères à soupe de farine et 3 cuillères à soupe de lait tiède. Laissez reposer pendant une heure à température ambiante.

Dans le bol de votre robot cassez 6 œufs, ajoutez le sucre, le mahaleb en poudre et mélangez.

Ajoutez ensuite le verre de lait tiède, la farine, et le beurre mou coupé en petits cubes. Mélangez.

Ajoutez le mélange levure, farine, lait.

Commencez à pétrir pour au moins 10 minutes à vitesse moyenne.

La pâte ne doit pas coller aux doigts, si c’est le cas vous pouvez rajouter de la farine.

Couvrez bien le bol du robot avec un torchon propre et filmez-le.

Laissez reposer une nuit au réfrigérateur.

Le lendemain sortez la pâte du frigo et laissez la revenir à température ambiante.

Faites préchauffez votre four à 200° C.

Divisez-la en 4 boules de 460 grammes.

Prenez un des pâtons et divisez-le à nouveau en 3 boules de 185 grammes.

Formez des boudins de 25 cm de long environ et tressez-les.

Au pinceau badigeonnez votre brioche de jaune d’œuf et parsemez sur le dessus des graines de nigelle et de sésame.

Répétez la même chose pour les 3 autres tcheureks.

Enfournez pour 25 minutes. Surveillez bien la cuisson, les brioches doivent être bien dorées.

Quand vos tcheureks sont cuits, laissez refroidir sur une grille.

Dégustez vos délicieuses brioches 

10 recettes gourmandes pour le goûter

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest