Stollen de Dresde de Thierry Mulhaupt par Mercotte

7 décembre 2016

Commentaire(s)

Stollen de Dresde de Thierry Mulhaupt par Mercotte

Stollen de Dresde de Thierry Mulhaupt : Une recette qui sent bon Noël.

J’ai découvert il y a peu, grâce à Mercotte et son blog que l’on pouvait faire facilement, que dis-je, très facilement un Stollen. Elle nous présente la recette du Stollen de Dresde de Thierry Mulhaupt, que l’on peut également trouver sur le site de Thierry Mulhaupt. Généralement le Stollen est préparé avec du levain, dans cette recette on utilise de la levure chimique. Elle est donc plus simple et plus rapide.

Le Stollen est un pain au fruits confits originaire d’Allemagne recouvert de sucre glace. Ce célèbre gâteau de Noël est très ancien puisqu’il date du 15ème siècle et initialement il symbolisait l’enfant Jésus dans ses langes. Il était fait pendant la période de l’avènement. A cette époque le beurre et les épices étaient interdits en raison des restrictions de l’Eglise et le Stollen se composait donc de farine, d’eau de levure et d’huile. Heureusement pour nous, gourmands que nous sommes, la recette a donc beaucoup évolué.

Dans la recette du Stollen de Dresde de Thierry Mulhaupt, on retrouve un gâteau beaucoup plus gourmand et qui sent bon Noël et les épices. Je vous laisse imaginer un gâteau moelleux, parfumé à la muscade et à la cardamome, garni de citrons et d’oranges confites, de raisins secs et d’amandes brutes torréfiées. Grâce à cette recette vous pourrez vous régaler, le matin, le midi et même le soir avec votre propre Stollen.

Pour parfaire cette recette il faudrait normalement un moule à Stollen, bien spécifique à ce gâteau. Je n’en avais pas puis comme je suis du genre pressée je n’ai pas voulu attendre un moule pour tester cette recette. Alors j’ai testé deux cuissons. Une sans moule qui a cuit sans aucun problème (celui de la photo à la une), et une dans un moule à bûche en métal retourné sur la pâte (celui en photo en dessous). Les deux cuissons ont très bien fonctionné. Seul problème le Stollen n’a donc pas la forme du Stollen. Mais il est quand même tout à fait délicieux même s’il est beaucoup moins joli.

Mercotte a adapté les proportions à son moule, j’ai choisi les siennes car je ne voulais pas avoir trop de Stollen car il faut savoir être raisonnable surtout avant les fêtes. Mais vous trouverez les proportions initiales sur le site de Thierry Mulhaupt. Dans la recette initiale et celle de Mercotte il y a un sirop d’imbibage avec du Kirsch et du Grand Marnier. Je n’ai pas pris cette option et j’ai imbibé mon Stollen avec du jus d’orange comme conseillé par Mercotte ! Délicieux…

Je vous laisse donc découvrir la recette du Stollen de Dresde de Thierry Mulhaupt, et comme Noël approche je ne vous embête pas plus longtemps et vous laisse foncer en cuisine !

balance
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  Préparation

  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer

Difficulté :

Facile
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer

Quantité :

6/8 personnes
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer

Materiels :

  • Un robot
  • Un cul de poule
  • Un moule à Stollen ou à défaut un moule à bûche

sucre
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
   Ingrédients

  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer

Stollen

  • 35 g d’orange confite en cubes
  • 35 g de citron confit en cubes
  • 140 g de raisins secs blancs sultanine
  • 5 cl de rhum
  •  70 g d’amandes brutes
  • 14 g de levure chimique,
  • 350 g de farine  
  • 140 g de sucre
  • 7 g de sel
  •  70 g d’œuf
  • 140 g de fromage blanc
  • 133 g de beurre
  • 1 g de noix muscade râpée
  • 1 g de cardamome en poudre
  • le zeste d’un demi-citron bio.
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
  • Partager
  • Partager
  • Imprimer

Sirop d'imbibage

  • 50 g d’eau
  • 50 g de sucre
  • 3 cl de Kirsch
  • 3 cl de Grand Marnier.

  • Partager
  • Partager
  • Imprimer
 Recette pas à pas

La veille faites macérer les fruits confits et les raisins dans le rhum. Couvrez votre récipient et réservez. Faites également torréfier les amandes dans votre four 15 minutes à 160°C. Concassez-les et réservez.

Le jour J  mettez la farine tamisée avec la levure chimique, dans le bol de votre robot équipé du fouet plat (feuille) puis ajoutez dans l’ordre et à basse vitesse le sucre, le sel, les œufs, le fromage blanc, le beurre tempéré coupé en dés, les épices et le zeste. Mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène et pétrissez pendant 7 min. Pour ce faire j’ai utilisé l’accessoire crochet du robot. Ajoutez alors les fruits confits et les amandes et laissez reposer la pâte une heure au frigo.

Préchauffez votre four à 160°C en chaleur tournante.

Façonnez une boule avec votre pâte puis aplatissez-la et repliez-la en deux comme un chausson. Beurrez et farinez votre moule. Déposez la pâte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et placez le moule par-dessus. De cette façon la base du Stollen va rester plate mais il va pouvoir gonfler quand même.

Enfournez pour 35 minutes.

Sortez le Stollen du four et lorsqu’il est chaud imbibez-le avec le sirop ou le jus d’orange. Si vous choisissez l’option sirop il vous suffit de porter à ébullition l’eau et le sucre puis d’ajouter hors du feu le Kirsch et le Grand Marnier.

Quand le Stollen est froid badigeonnez-le avec du beurre fondu, roulez-le dans du sucre en poudre et saupoudrez par-dessus du sucre glace.

Votre Stollen est donc prêt à être dégusté. Il se garde longtemps mais si vous êtes aussi gourmands que nous vous n’aurez pas besoin de le conserver.

Evaluez la recette

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest