Charlotte russe

La cerise sur la charlotte russe.

Si vous avez vu le film « Il était une fois en Amérique » de Sergio Léone, je suis certaine que vous avez eu vous aussi envie de dévorer ce gâteau plein de crème, surplombé d’une cerise confite, que l’on voit en salivant, lorsque le jeune Patsy attend que Peggy sorte de son bain. Ce gâteau il l’a acheté 5 cents. Il est normalement destiné à Peggy en échange de quelques faveurs. Mais la tentation est trop grande et l’attente trop longue et petit à petit Patsy dévore cette gourmandise… Ce gâteau est en fait une charlotte russe. Ce dessert était très apprécié à New York dans les années 30. Il est d’ailleurs encore en vente aujourd’hui.

A la base il s’agit d’une charlotte française, inventée par Marie Antoine Carême. Elle est devenue la célèbre charlotte russe du film grâce à des pâtissiers de Brooklin et du Bronx qui en on fait un dessert individuel permettant d’écouler les restes de génoise. Nappée de crème chantilly et couronnée d’une cerise, la célèbre charlotte russe, star du film est née. Il n’est pas simple de trouver l’origine et la recette de la charlotte russe sur internet. Un seul blog en parle joliment il s’agit de « je cuisine donc je suis ». Mon défi était donc grand et ma version de la charlotte russe n’est sûrement pas la version originale.  Si je vous parle de défi c’est simplement car « Il était une fois en Amérique » est le film préféré de mon père. C’est donc lui qui depuis plusieurs semaines, ou même mois me demande de réaliser ce gâteau. Voilà aujourd’hui qui est chose faite.

Je me suis donc inspirée de la recette de « je cuisine donc je suis » pour réaliser ces charlottes. Elles se composent donc d’une génoise, garnie de cerise et d’une mousse au chocolat. Le tout est recouvert d’une couche généreuse de chantilly à la vanille, couronnée d’une cerise. Dans le film il s’agit d’une cerise confite. J’ai dérogé à cela simplement car je n’en avais pas sur moi… Et aussi car je ne suis pas une grande amatrice de fruits confits.

Normalement les charlottes sont présentées dans un carton poussoir. Là non plus je n’en avais pas sur moi. J’ai donc pris parti de cuire les génoises dans des caissettes en papier comme pour les muffins. Il est tout à fait possible de bricoler un cerclage en carton pour se rapprocher encore plus de la version originale.

Je vous laisse donc découvrir cette recette gourmande et « historique »…

 


  • Difficulté :

    Facile
  • Quantité :

    6/8 personnes
  • Recette :

    Génoise
  • Ingrédients :

    • 150 g d’oeufs soit 3 oeufs moyens
    • 90 g de sucre
    • 90 g de farine
  • Recette :

    Crème chantilly
  • Ingrédients :

    • 40 cl de crème fraiche liquide bien froide
    • 20 g de sucre glace
    • 1 gousse de vanille
  • Recette :

    Garniture
  • Ingrédients :

    • 20 cl de crème fraîche bien froide
    • 60 g de chocolat noir
    • Quelques cerises confites ou non
  • Préparation :

    Commencez par préparer la génoise. Préchauffez votre four à 180°.

    Dans le bol de votre robot mélangez les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et double de volume. Incorporez ensuite en 3 fois à la maryse la farine tamisée.

    Préparez vos caissettes en papier et mettez-les dans des moules à muffins ou des cercles individuels pour que la génoise ne s’étale pas à la cuisson. Remplissez les caissettes aux 2/3 avec la génoise et enfournez pour une dizaine de minutes.  Quand les génoises sont cuites laissez-les refroidir.

    Au bain-marie faites fondre le chocolat et en parallèle montez les 20 cl de crème en chantilly. Quand le chocolat est fondu et un peu tiédi, incorporez la chantilly et réservez.

    Préparez la chantilly. Grattez une gousse de vanille et ajoutez les grains à la crème. Montez la crème et ajoutez le sucre. Réservez.

    Faites un puits au milieu de vos génoises. Déposez-y quelques cerises et par dessus la crème au chocolat.

    Garnissez une poche à douille avec la chantilly.

    Recouvrez généreusement votre génoise avec la chantilly. Déposez au sommet une cerise.

    Réservez au frais jusqu’à dégustation.

3 Comments on Charlotte Russe, « Il était une fois en Amérique »

  1. elodiesucree
    12 mars 2017 at 18 h 29 min

    GGéniale ta charlotte russe!!!! Il faudrait la ddéguster en regardant le fameux passage du film mmmmm le top du cinéma en 4D

    Répondre
  2. Martine
    12 mars 2017 at 18 h 47 min

    Comme elle est belle ta charlotte. On craquerait pour moins 🙂

    Répondre
  3. Géraldine
    13 mars 2017 at 19 h 44 min

    Voilà une belle histoire autour de cette délicieuse recette de charlotte russe, je pense que ton papa a du apprécier ?! Bonne soirée

    Répondre

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.